APPLICATION MOBILE

Les 9 étapes de création d'une application

Wandrille
 / Publié le 
September 14, 2021

Si vous êtes curieux ou désireux de créer une application mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, cet article est fait pour vous !

Tout d’abord, vous n’êtes pas sans ignorer que les applications sont partout. N'importe quelle marque populaire a une application. Bien qu’elles soient principalement conçues selon le modèle B2C (Business to Client), il arrive que certaines soient développées pour du B2B (Business to Business).

Il est important de noter que les applications B2B ont certaines limites. Il est inutile de concevoir une application mobile B2B si cette dernière ne correspond pas précisément à un besoin métier. En effet, l’utilisation d’une application mobile B2B, nécessite une correspondance à une problématique opérationnelle. De plus, les utilisateurs habitués aux applications mobiles B2C attendent un même niveau de qualité pour le B2B. Il est donc parfois préférable de s’abstenir de lancer un projet d’application mobile B2B au risque de décevoir l’utilisateur.

Si vous envisagez de créer une application B2C, sachez que leur très grand nombre entraine une rude concurrence. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas ou ne devez pas avoir d'application. Cela veut juste dire que si vous créez une application B2C, celle-ci doit offrir une excellente expérience utilisateur pour plaire et être utilisée.

Dans cet article, je vous propose un aperçu des étapes nécessaires à suivre pour attirer et retenir l'attention des utilisateurs d'applications d’aujourd’hui.

 

1.    Esquissez votre idée d’application métier

Il ne faut pas surestimer l'importance des idées. Réaliser une application qui fonctionne correctement est souvent plus important que de trouver l’idée parfaite. L’idée seule ne conditionnera pas la réussite de votre application.

Vous connaissez l’adage, « Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours ».

N’hésitez donc pas à faire un croquis de ce que vous avez en tête, cela vous aidera à mettre à plat votre idée. Cette étape a aussi l’avantage de ne nécessiter aucun outil particulier, un crayon et un papier suffisent. L’esquisse vous aidera à définir l’organisation et à lister les fonctionnalités ou les caractéristiques de votre application.

Cependant, même si c’est tentant, évitez de tomber dans l’écueil d’une application avec trop de fonctionnalités. Gardez toujours en tête la simplification de l’expérience utilisateur. Un trop grand nombre de fonctionnalités risque d’en compliquer l’utilisation, de perdre l’utilisateur et donc de masquer la principale fonctionnalité. Veillez donc à ce que votre application ne fasse que peu de choses mais qu’elle les fasse bien. De ce fait, il est important de peser le pour et le contre des fonctionnalités souhaitées et de se demander quelles sont les fonctionnalités que vous pouvez omettre. Généralement, les fonctionnalités peuvent se regrouper en 2 groupes que certains appellent les « Must Haves » et les « Nice to have ». Les premières sont celles dont votre application ne peut se passer et les deuxièmes sont celles qui apportent de la valeur ajoutée mais qui ne sont pas capitales.

 

2.    Faites des études de marché

Votre application doit apporter de la valeur ajoutée à un service existant ou apporter une solution à un problème existant.

De ce fait, avant de vous lancer tête baissée dans la création de votre application, il est important de réaliser une étude de marché. Bien qu’elles soient trop souvent ignorées, elles sont pourtant une étape importante de la création d’une application. Grâce aux études de marché vous pouvez éviter des erreurs, des efforts inutiles et économiser du temps (et donc de l’argent).

Au niveau de l’exploitation l’étude de marché vous permettra de définir :

•   A quelle fréquence et combien de temps vos utilisateurs l’utiliseront-ils ?

•   Dans quels buts ?

•   Quel est le nombre de personnes nécessaires pour la mise en place, la promotion, le support et le maintien de votre application ?

•   Le nombre d’utilisateurs qui utiliseront cette application ?

•   Comment résolvent-ils actuellement ce problème ?

•   Quel changement cherchez-vous à apporter avec votre application ?

 

Au niveau des performances, l’étude de marché vous permettra de définir :

•   Quel device sera le plus utile à vos utilisateurs ? Sur tablette, sur smartphone, sur desktop, les trois ?

•   Quelles seront ses conséquences sur votre chiffre d’affaires ?

•   Quel sera le retour sur investissement ?

•   L’application est-elle indispensable, stratégique ou utile à votre business ?

Il est également nécessaire d’établir le profil des futurs utilisateurs de votre application. En effet, votre application mobile sera pensée différemment en fonction de ce dernier.

•   À qui s'adresse votre application ?

•   Vos futurs utilisateurs de l’application sont-ils réticents au mobile ? Ou bien au contraire sont-ils constamment sur le terrain ?

•   Quels sont leurs niveaux hiérarchiques ?

 

Au niveau général, elles permettront également de :

•   Valider des hypothèses ;

•   Définir les concurrents et les solutions alternatives ;

•   Définir le réel besoin de l’utilisateur et de mettre en lumière les points fort et les points faibles des solutions existantes ;

•   Définir le business model des concurrents à partir duquel vous pouvez vous placer pour facturer le futur service ou l’application.

Suite à vos recherches, vous pourrez donc définir clairement le véritable problème que votre application doit résoudre et votre cible. Ces informations vous permettront par la suite de créer une application qui servira mieux ses utilisateurs.

 

3.    Rédigez le cahier des charges complet

Après l’étude de marché vient la rédaction du cahier des charges. Cela nécessite des compétences spécifiques et une solide expérience. N’hésitez pas à vous entourer des bonnes personnes et/ou n’hésitez pas à utiliser des templates comme celui que nous proposons ci-dessous pour être sûr de ne rien oublier.

👉 Notre service de rédaction de cahier des charges : https://www.hello-pomelo.com/articles/comment-rediger-un-cahier-des-charges-pour-un-site-web-ou-une-application

Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette étape ou si vous ne disposez pas des ressources nécessaires en interne, Hello Pomelo peut vous accompagner grâce à son offre de rédaction de cahier des charges.

Ce document doit être complet et précis. En effet, il sera la base contractuelle de votre relation avec votre prestataire en charge du développement de votre application, avec l’évaluation de la charge de travail, du coût de réalisation et des délais de livraison. Le cahier des charges doit décrire de façon très précise ce qui doit être réalisé et contient plusieurs dizaines de pages, afin d’éviter toutes sources d’incompréhensions.

 

4.    Créez la maquette de votre application sur des outils adaptés

La réalisation des maquettes de votre application est la meilleure façon de montrer ce qui devra être réalisé.

Faites appel à nos équipes pour le maquettage de vos applications et site internet.

Idéalement, des ateliers d’idéations permettront d’organiser des échanges avec les utilisateurs pour mettre au point les maquettes de votre application et les spécifications fonctionnelles associées. Ce processus itératif et incrémentale représente un travail non négligeable et nécessaire pour aboutir à un bon résultat.

À partir de l’expression de besoins et de l’identification des acteurs qui vont interagir avec votre application, vous devez vérifier que chaque acteur dispose des fonctionnalités nécessaires selon les cas d’utilisation. Pour cela, il faudra vous placer du point de vue de chaque acteur pour définir comment et pourquoi il se servira de l’application. Cela vous assurera de ne rien oublier.

Le but premier d’une maquette est de montrer à quoi ressemble l’application et également de décrire ses interactions. Que se passe-t-il lorsque vous appuyez sur ce bouton ? Comment passer d’un écran à un autre ? C'est une approche fonctionnelle plutôt qu'esthétique de la conception de votre application. Cela aide à voir, à imaginer l'application complète et à se projeter dans son utilisation.

Chez Hello Pomelo, nous vous proposons des maquettes Haute Fidélité qui prennent en compte le positionnement exact, la taille ou le style de la police et la couleur, etc.

👉 Notre service de maquettage : https://www.hello-pomelo.com/nos-services#maquettage

Mais certaines sociétés proposent également des maquettes Basse Fidélité qui n'incluent pas :

•   Éléments d'interface utilisateur à grain fin ;

•   Positionnement exact des éléments ;

•   Jeux de couleurs et effets complexes ;

A la fin du maquettage vous disposerez d’un prototype de votre application.

5.    Faites des tests utilisateurs

Une fois votre application prête, il faut la tester. La phase de tests est primordiale. Cela peut représenter 10 à 20 % environ du temps de fabrication.

Il faut réfléchir aux types de tests, mettre en place les conditions des tests (l’environnement extérieur, les caméras, les micros, etc.) et prendre le temps de les effectuer correctement.

Les tests utilisateurs peuvent être menés de différentes façons, cela change en fonction des objectifs et des contraintes du projet de conception. On distingue surtout quatre grandes catégories de tests : en situation contrôlée, en contexte naturel, à distance et en mode guérilla.

Ces tests permettent d’avoir les retours de vos utilisateurs et ainsi de corriger le tir en cas de besoin pour qu’ils aient les bonnes informations, au bon moment et au bon endroit.

 

6.    Réalisez l’identité graphique de votre application (charte graphique, logo, police, etc.)

Une fois que la phase de maquettage est terminée et que la maquette est corrigée vient la phase de la mise en forme. La phase de maquettage peut s’apparenter à l’UX alors que la mise en forme est plus orientée interface utilisateur et donc relative à l’UI.

Le but de cette phase est de passer de la maquette basse fidélité à la maquette haute fidélité. Cela passe par le choix de la taille et de la couleur de la police, de la charte graphique, de la couleur des CTA. Mais également le placement exact des informations.

La mission de l’UI designer consiste à créer une interface agréable et pratique, facile à prendre en main.

Ainsi, l’UI design fait partie de l’UX design, en cela qu’il travaille à donner la meilleure expérience possible à l’utilisateur, mais il s’attache plus particulièrement aux éléments perceptibles : éléments graphiques, boutons, navigation, typographie…

•   L’interface en ligne de commande est un dispositif dans lequel l'utilisateur peut saisir des phrases correspondant aux opérations à effectuer ;

•   L’interface graphique est un dispositif dans lequel les objets à manipuler sont présentés sous forme de pictogrammes sur lesquels l'usager peut imiter des manipulations physiques avec une souris ;

•   L'interface naturelle, est une interface de communication entre l'homme et la machine qui se doit d'être imperceptible. La communication se rapproche du langage humain ;

•   L’interface système est un dispositif qui permet à l'utilisateur de commander un système d'exploitation ;

•   L'interface tangible est une interface avec laquelle l'utilisateur peut interagir avec la machine au moyen d'éléments physiques ;

•   L’interface textuelle, utilise des caractères semi-graphiques pour afficher les menus, les boîtes de dialogue, les messages ou tout autre élément à destination de l'utilisateur ;

•   L’interface web est une interface graphique d'une application Web. Elle se manipule à l'aide d'un navigateur Web.

 

7.    Mettez en place un plan marketing

Il y a près de 2 millions d'applications dans l'App Store iOS. Afin de vous assurer que votre application soit vue, vous devez avoir un plan pour la commercialiser auprès du bon public.

De nos jours, une grande partie du travail de marketing se fait avant le lancement de l'application ! Votre application mobile métier devra être connu de tous avant sa sortie. Vos collaborateurs devront être prêts à l’utiliser le plus rapidement possible. Par exemple, créer une liste de diffusion avant le lancement est une pratique courante de nos jours, tout comme tirer parti du marketing payant pour promouvoir votre application.

Si vous vous êtes déjà présent sur le web, vous avez certainement un portefeuille clients fourni. Utilisez cette base de données pour envoyer une newsletter à tous vos clients existants. Prévoyez le tout avec votre responsable marketing afin qu’une campagne e-mailing soit envoyée en amont du lancement et une autre lorsque l’application est lancée officiellement. Ne négligez pas la base de données des clients potentiels constituée grâce aux e-mails récupérés via votre page de lancement dont nous avons parlé plus tôt.

Ne négligez pas la marketing post lancement. Pour cela :

•   Rédigez un communiqué de presse pour votre application ; ils sont peu coûteux et peuvent attirer l'attention de lecteurs de certains journaux et magazines en ligne ;

•   Faites du marketing payant pour vraiment donner un coup de pouce à votre application ;

•   Envoyez par e-mail votre liste d'e-mails de pré-lancement : Une fois que vous avez lancé, n'oubliez pas de le faire savoir à tout le monde! Envoyez un e-mail à vos abonnés et mettez à jour votre audience ;

•   Dépêchez-vous et faites passer le mot : quel que soit le secteur de votre application, trouvez des forums, des groupes/pages Facebook, etc. pertinents pour promouvoir votre application ! 

 

8.     Publiez votre application sur les devices adaptés

Une fois l’identité visuelle de votre application définie, les derniers tests et modifications réalisés, et le plan de marketing établi, vient le moment de la publication. Pour ce faire, il est important de définir au préalable les devices visés. Est-ce que vous souhaitez une application mobile / tablette, application Web ou les 3 ?

Si vous optez pour la version Web, une deuxième question s’offre à vous, voulez-vous un site responsive ou non ? Sachant que le "Responsive Design » est une technique de conception d'interface digitale qui fait en sorte que l’affichage d'un site s'adapte de façon automatique à la taille de l'écran du device sur lequel il est lu. De ce fait, à partir de cette définition il est facile d’imaginer que pour optimiser l'expérience utilisateur sur votre application web, il faut opter pour la version responsive

En cas d’application mobile / tablette, assurez vous d’être présent à la fois sur l’Apple App Store ou sur Google Play Store pour augmenter sa visibilité.

 

9.     Maintenez votre application à jour

Une application mobile ne reste pas figée, elle doit évoluer dans le temps. Ainsi, pour en assurer la pérennité, il faut la maintenir régulièrement à jour et ce, en s’appuyant sur des retours utilisateurs.

Il existe plusieurs moyens pour obtenir des retours :

•   Collecte de données quantitatives via l'analyse d’applications ;

•   Collecte de données qualitatives par le biais d'enquêtes et d’entretiens ;

•   Établir une connexion personnelle en discutant régulièrement avec les utilisateurs de l'application.

Appuyez-vous sur les retours des utilisateurs pour corriger les bugs ou ajouter des fonctionnalités utiles.

 

Conclusion

Penser, créer, publier puis pérenniser une application métier n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire. Grâce à cette méthodologie de 9 étapes clés, vous avez toutes les cartes en main pour monter et réussir votre projet mobile métier.

🤜 Pour plus d’informations, contactez nos équipes !
Nous contacter

Estimation

Contact

Obtenez une estimation du coût de votre projet en quelques clics.

Parlez nous de votre projet et prenez rendez-vous avec l’un de nos spécialistes.

contact@hello-pomelo.com
contact@hello-pomelo.com
Conditions générales