On vous l’accorde, les développeurs ont souvent un langage un peu particulier. Et, pour des non-initiés souhaitant développer leur outil digital il est compliqué de comprendre l’architecture d’une plateforme numérique, d’une application ou même d’un site. C’est pourquoi on va ici vous expliquer trois notions de base, le développement Front-End et le développement Back-End qui sont en quelques sortes les deux premières briques générales du développement. La troisième notion appelée Full Stack et regroupant les deux premières.

 

Le développement Front-End

 

C’est la partie visible. Quand, via votre navigateur vous interagissez avec tel ou tel bouton, menus ou formulaire de contacts c’est bien du Front-End. Les principaux langages de programmation utilisés pour cette partie sont le HTML, le CSS, et le Javascript. La combinaison de ces trois langages est exécutée par votre navigateur et permet un affichage de la plateforme tel que vous pouvez l’utiliser au quotidien.

 

De manière générale le travail Front-End se découpe comme suit :

  • Une maquette définit par un UX/UI designer qui permet la définition du parcours utilisateur et du visuel de l’outil. C’est la partie design.

 

  • Une partie réservée au développement qui comprend les codes HTML, CSS, JavaScript et jQuery mis en place par le développeur Frontend

 

Mais tout ce travail de Front-End nécessite une vraie intelligence derrière pour permettre l’enregistrement d’actions, la connexion à d’autres services externes…et c’est là tout le rôle du Back-End.

 

Le développement Back-End

 

On ne la voit pas mais pourtant c’est bien la partie la plus importante car elle agit comme le moteur de l’outil. Divisé en trois corps que sont le serveur, la base de données (BDD) et l’application, le Back-End permet le traitement et la conservation de la donnée :

Le serveur est consacré à l’hébergement de l’outil sur le web

L’application, l’outil digital ou le site web permet la retranscription de l’information et la saisie des requêtes de l’utilisateur

La base de données est l’espace ou sont stockées les données de l’application

 

Pour vous expliquer brièvement, lorsqu’un utilisateur effectue une requête sur une application comme par exemple acheter une paire de baskets sur un site e-commerce, ses données utilisateurs vont être enregistrées dans la base de données (BDD), elle-même hébergée sur un serveur.

Puis, lorsque l’utilisateur souhaitera de nouveau accéder à son compte les données enregistrées sur la BDD seront directement accessibles. Le Back-End permet donc d’effectuer des actions qui auront un impact dans le temps.

Le développeur Back-End qui gère ces technologies utilise des langages spécifiques comme NodeJS, Python, PHP, Ruby, etc. Mais ce travail de Back-End est assez chronophage et est aujourd’hui facilité par l’utilisation de Frameworks (Spring, Symfony, .Net Core, Express de Node Js…) qui permettent un vrai gain de temps et une sécurité accrue.

 

Le développement Full Stack

 

De nos jours, les projets digitaux affluent et certains développeurs que l’on nomme Full Stack disposent à la fois des compétences Front-End et Back-End afin de pouvoir conduire des projets digitaux dans leur globalité.

Ces profils sont fortement plébiscités pour les projets courte durée et ne nécessitant pas des équipes entières de développeurs. Pour des développements de grande envergure une équipe avec des compétences Front End et Back End dissociées sera plus adéquate pour une meilleure gestion des tâches.