La Banque Publique d’Investissement (BPI) accélère le financement de l’innovation. En effet, la BPI finance et soutient les petites entreprises qui mènent des projets d’innovation comportant des travaux de recherche industrielle et/ou de développement expérimental ainsi que dans leurs démarches de digitalisation.

La BPI finance jusqu’à 65% des dépenses des entreprises éligibles en fonction de la taille de l’entreprise, son profil et le niveau de risque du projet. Ces aides sont allouées selon 4 critères : le caractère innovant du projet, la capacité financière de l’entreprise à porter le projet, la barrière à l’entrée vis-à-vis de la concurrence et la création de valeur du projet et son potentiel de croissance. L’objectif est d’aider à mettre au point des produits, procédés ou services innovants, présentant des perspectives concrètes d’industrialisation et de commercialisation ainsi que de financer leur participation à des partenariats technologiques nationaux ou internationaux, dans le cadre de projets de recherche, développement et innovation.

Le prêt numérique BPI innovation digitaleEntre autres, les outils digitaux de productivité et d’automatisation de tâches sont particulièrement plébiscités par la BPI. Dans le sens ou plus de 30 % des dirigeants de PME ne croient pas en la révolution digitale ou attendent d’en être convaincus il apparaît nécessaire de soutenir ces chefs d’entreprises dans la complexe évolution de leurs business models et de leurs pratiques managériales. Plus qu’une mode, cette mutation digitale doit désormais être une composante essentielle de toute stratégie d’affaires. La survie des entreprises en dépend, puisque le numérique améliore l’expérience client et optimise la productivité.

Pour ce faire, la BPI met à disposition un outil simple, rapide, efficace et souple pour partager le risque, permettre une avance de trésorerie sur la R&D ainsi qu’un différé de remboursement adapté au plan d’affaire et de générer des effets de leviers vis-à-vis des financements privés. Les bénéficiaires de cette aide sont les PME (entreprises indépendantes de moins de 250 salariés, déclarant un Chiffre d’Affaire annuel inférieur à 50 millions d’euros, ou un total de bilan n’excédant pas 43 millions d’euros) et les entreprises indépendantes de moins de 2000 salariés.

> Pour plus d’informations sur les aides de la BPI rendez-vous ici !